Bonjour Kubuntu

Ça y est, j'ai mis ma Mandriva au placard et j'ai enfin installé Kubuntu sur mon poste de travail (après avoir fait un essai sur mon portable). Voilà comment ça s'est passé …

J'ai mis du temps à me décider, mais je voulais être sûr de retrouver mon poste de travail aussi fonctionnel qu'avant. Une chose était sûre, j'allais retrouver KDE et donc déjà une grande partie des applications que j'utilise quotidiennement.

Mais pour travailler, j'avais besoin d'un environnement de développement Java 5, et donc eclipse 3.1 minimum, et que je mettes pas trois jours à le faire marcher. Tout s'est installé à l'aide d'adept (le gestionnaire du logiciel), la seule manipulation à faire a été de lancer un sudo update-alternatives –config java && sudo update-alternatives –config jar pour que la machine virtuelle java de SUN fraîchement installée soit bien celle utilisée par défaut (car la machine virtuelle GNU ne supporte pas encore Java 5). Le seul bémol est que l'installation d'eclipse dépend de la suite mozilla, alors que je n'en ai pas besoin, mais bon …

J'avais également besoin d'autres applications comme OpenOffice 2, kile, tellico, kdissert, digikam. Là aussi pas de soucis, une fois modifié ma liste de dépots avec EasyKubuntu, tout ce dont j'avais besoin était à portée d'un clic de souris.

Hormis ces considérations techniques, je voulais aussi être sûr que mes motivations étaient bien fondées, à savoir :

  • La communauté Mandriva était un peu inaccessible, et les outils développés n'étaient pas cohérents avec l'environnement KDE. Le projet Kubuntu a été initié et est maintenu par Jonathan Riddel, le développeur principal de KDE, et le dialogue est donc beaucoup plus simple
  • L'installation de Mandriva par défaut est vraiment bordélique. Kubuntu propose juste le bureau KDE avec quelques finitions pour que ce soit le plus fonctionnel possible.

~~DISCUSSION:closed~~

Afficher le texte sourceAnciennes révisionsDerniers changements

Copyright © Nicolas Dumoulin, 2008 — Droits